IMG_20150526_170923[1]

Témoignage Sidya Touré au symposium de Bah Mamadou « Il avait la Guinée au corps ! »


DSCN4695Le président de l’UFR, Sidya Touré, a pris part ce mardi 26 mai 2015 au symposium du Doyen Bah Mamadou organisé à la Maison de la presse. Sidya Touré a témoigné, à cette occasion, de l’excellence de ses relations avec Bah Mamadou bien avant leurs rentrées en politique, ainsi que  l’amour  que le Doyen avait pour la Guinée. »

Lisez..

« J’ai  commencé à parler de Bah  Mamadou, pas forcement en politique, parce que moi je lui ai connu à l’extérieur. Nous entendions parler de  ce guinéen qui était à la  Banque Mondiale et qui résidait à Abidjan.  C’est à mon retour de l’Ecole Nationale du Trésor en France en 1972 que j’ai trouvé quelqu’un qui  était à l’époque Directeur Général d’une société americaine. Vous ne pouvez pas imaginer en Côte D’Ivoire dans les années 72, être patron d’une société Américaine.  On  s’est  rapproché  tout de suite parce qu’il a cherché à me connaitre, à me rencontrer .DSCN4712

Quand vous étiez guinéen, Bah Mamadou cherchait à savoir qui vous êtes, qu’est-ce que vous faites? Il a dirigé cette société avant de créée une autre. En 1975, au moment où j’arrivais à la Direction Générale de Commerce, il était le patron de la SIDECI. Je vous parle de la SIDECI parce que l’usine de tôle qu’il dirigeait à l’époque était Américaine et  était trop en avance sur la Côte d’Ivoire de l’époque. la SIDECI est une société de Développement et de construction immobilière qui a construit des milliers de logements à Cocodi (Abidjan ) que vous pouvez trouver encore aujourd’hui.

Mais ce qui était plus frappant c’est qu’effectivement, il avait dans ce pays des amis des camarades de promotion  comme le ministre Diawara, Lamine Diabaté et j’en passe.  Des personnalités  qui étaient   ministres chez eux, mais qui avaient tous énormément de respects pour lui,  parce que quand ils étaient à l’école comme on le dit  entre nous   ‘’ils savaient qui était qui’’?  Pendant  cette période,  il nous a un peu instruit en politique. Bah Mamadou avait la Guinée au corps. Il avait quitté en réalité de Banque Mondiale pour se rapprocher de son pays. Quand vous vous rencontriez, vous pouvez passez des heures, quand vous finissez de parler des finances publics,  de monnaie et de tout ça, les deux heures qui vous restaient c’était pour  parler de la Guinée, de la  Guinée et de la Guinée.

Quand  on s’est  retrouvé ici,  la dernière image que j’ai  de lui, ce sont les négociations qu’on a engagées  avec le PUP pour créer la Commission Electorale Nationale Indépendante la (CENI), à l’époque. Pendant trois mois,  on n’a fait la CENI, la charte des partis politiques, avant celles  la, le combat pour avoir des radios libres. Heureusement qu’on a eu un doyen comme lui. Il s’est fait insulté, agressé par ceux qui en profitent aujourd’hui.  On a eu ces institutions qui nous permettent aujourd’hui d’avoir un minimum de démocratie dans notre pays.

Avec cette fondation qui se crée, chacun de nous aura la possibilité d’apporter encore plus de témoignages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>