11917675_1647314348880869_8663657336250573285_n

L’ambassadrice de la Grande-Bretagne chez Sidya Touré.


11917675_1647314348880869_8663657336250573285_nLe Président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a reçu l’Ambassadrice de la Grande-Bretagne ce mercredi 26 août 2015, à son bureau sis à Coléah à 11 h.

L’objet de la rencontre entre le Président Sidya Touré et Son Excellence Madame Catherine Inglehearn portait sur l’organisation de l’élection Présidentielle en Guinée, notamment les questions relatives au fichier électoral et à la CENI. Bref, la transparence de l’élection présidentielle du 11 octobre 2015.

D’entrée, le leader de l’UFR est revenu sur l’accord trouvé entre l’opposition et la mouvance pour aller à l’élection présidentielle. Il a expliqué les négociations entamés depuis deux mois avec la mouvance, sous l’égide de la communauté internationale, par rapport à la question de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le fichier électoral et le problème des élections locales avant l’élection présidentielle. Pour lui, l’accord trouvé avec la mouvance par rapport aux 128 communes sur la base des élections législatives de 2013, dans sa partie proportionnelle et la nomination des deux nouveaux commissaires par l’opposition, doit être respecté. Pour le cas du fichier électoral, il a pensé que le comité mis en place pour examiner et essayer d’en extraire le maximum de problèmes va bien fonctionner et que les cas de doublons et les enrôlements d’enfants en Haute-Guinée vont être solutionné pour pouvoir assister à une élection crédible et acceptée de tous.

Le Président de l’Union des Forces Républicaine n’a pas caché ses inquiétudes vis-à-vis de l’application stricte de l’accord trouvé avec le pouvoir publique. Il a pensé cependant que cet accord va être respecté par la mouvance, afin de dépasser ce qu’il a appelé, un débat stérile. Pour Sidya Touré, l’on a passé cinq années à parler que de la politique, alors que le débat devait porter sur les questions de développement, choses que, pour lui, les populations guinéennes attendent depuis des décennies.

Pour sa part, La diplomate Britannique aurait affirmé avoir pris bonne note des inquiétudes du Président Sidya Touré et aurait rappelé l’attachement de son pays aux respects des valeurs démocratiques et républicaines en république de Guinée.

Cellule Com UFR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>