13325624_801124790018713_5205684459236757583_n

Assemblée générale de l’UFR : une foule plus nombreuse que d’habitude


Les nombreux appels à la mobilisation du bureau politique de l’Union des Forces Républicaines commencent à porter fruit, si l’on s’en tient à la foule de militants présents à l’assemblée générale, ce samedi 04 juin 2016, a constaté Guinematin.com, à travers un de ses reporters.

Ils sont tous venus des 5 communes de la capitale pour assister à l’assemblée ordinaire de l’UFR, présidée par l’honorable Ibahima Bangoura, qui avait à ses côtés, entre-autres, la députée Hadja Aissata Daffé. Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour d’une séance plus animée que d’habitude.

Tout d’abord, le président de séance a fait un compte-rendu détaillé des activités des députés à l’assemblée nationale. Monsieur Ibrahima Bangoura est revenu sur les différents projets de loi  présentés à l’assemblée et qui ont été votés par les élus du peuple. Devant la foule de militants, l’honorable Bangoura a dit que  toutes les lois votées à l’assemblée nationale sont destinées à améliorer leur quotidien.

Il a également informé l’assistance de l’élection récente au Nigéria, de Hadja Aissata Daffé, présidente nationale des femmes de l’UFR, au poste de 2ème vice-présidente des femmes parlementaires de la CEDEAO.  Toute chose qui a suscité un tonnerre d’applaudissements.

Ensuite, le deuxième point a porté sur la restructuration en cours du parti. La section de Matoto a entamé les démarches et les autres sections et fédérations des 4 autres communes sont invitées à s’inscrire dans la même dynamique. L’honorable Bangoura a précisé que cette refonte des structures de l’UFR doit prendre fin pour ce mois de juin en vue de permettre au parti au parti d’aborder les élections locales dans la sérénité.

Enfin, dans les divers, beaucoup de militants prendront la parole pour inviter les gens à se souder davantage et à venir au siège du parti pour être au courant de tout ce qui se passe afin de « ne pas se faire intoxiquer par les rumeurs ».

Interpellée par un journaliste sur la dernière sortie du président Alpha Condé, qui traite les cadres malinké de malhonnêtes, Hadja Aissata Daffé dira qu’il n’en pas été question au cours de l’assemblée. Mais qu’à son avis « c’est des propos que nous ne pouvons tenir ici à l’UFR. Nous sommes tous des guinéens et donc des propos ethnocentriques des responsables, nous ne voulons même pas vivre ça à l’UFR », a-t-elle indiqué.

in guineematin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>