image-33-e1468690083993-622x300

Le député Ibrahima Bangoura de l’UFR : ‘’Les manifs et le dialogue sont constitutionnels’’


Le retour à Conakry du président Sidya Touré d’un voyage qui l’a conduit en France, le compte-rendu détaillé des activités des députés à l’Assemblée nationale, l’évolution du dialogue inter-guinéen ouvert le 14 juillet dernier et l’organisation des élections communales ont été entre autres points débattus ce samedi 16 juillet à l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Républicaines (UFR), a-t-on constaté sur place.

« Notre assemblée générale a été marquée aujourd’hui par les informations générales : Il s’agit de l’arrivée à Conakry de notre président Sidya Touré ; les activités des députés à l’Assemblée nationale ; la situation du processus de dialogue national ouvert le 14 juillet dernier a été aussi à l’ordre du jour ainsi  que l’organisation des élections locales prévue le mois d’octobre prochain », a expliqué Ibrahima Bangoura vice-président du parti.

Sur le deuxième point concernant l’évolution du dialogue, le député Ibrahima Bangoura a estimé que seul le dialogue pourrait résoudre les problèmes. Toutefois, il a souligné que le dialogue est constitutionnel. « Nous avons expliqué à nos militants que le dialogue est constitutionnel et que le Premier ministre est chargé de l’animation de la vie politique du pays tel que stipule l’article 58 de la constitution. Alors, partant de là, le dialogue peut permettre de résoudre certains problèmes qui n’ont pas trouvé leur solution par ailleurs », a t il insisté. « C’est autour de la table que nous pouvons poser un certain nombre de questions qui ne peuvent pas être réglées à l’assemblée nationale. S’il n’y a pas de dialogue entre les partis politiques, cela peut amener des dérapages tels qu’on a connus par le passé », a t ajouté.

S’exprimant sur les menaces des manifestions de rue annoncées par l’opposition Républicaine le 4 août, lé député Ibrahima Bangoura a affirmé que cet acte est aussi constitutionnel. Néanmoins, il a préféré opté pour le dialogue. « Les manifestations sont aussi constitutionnelles mais, si nos problèmes peuvent être résolus au tour de la table, je me demande pourquoi alors aller dans les rues. Je réaffirme que les manifestations sont constitutionnelles  mais, il est nécessaire qu’on règle les problèmes autour de la table », a encore souligné.

A signaler que l’assemblée générale a été présidée par le député Bakary Goyo Zoumanigui également, l’un des vice-présidents du parti.

In Guinéenews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>