UFR

L’impunité en Guinée : l’UFR monte au créneau et interpelle les autorités


Au cours de son assemblée générale hebdomadaire de ce samedi 3 Juin 2017, l’Union des Forces Républicaines (UFR) de l’ancien Premier ministre Sidya Touré a, par la voix de son premier vice-président, Bakary Goyo Zoumanigui, condamné la criminalité galopante qui sévit actuellement dans le pays. « Nous sommes tous d’accord qu’il y a l’impunité dans notre pays. C’est le pouvoir exécutif qui peut mettre fin à cette situation d’impunité dans le pays. C’est le souhait de tout un chacun de nous. Je pense que ce sont des exemples qui sont palpables qui vont pousser les autorités qui nous gouvernent à prendre leur responsabilité pour faire face à cette situation. Parce qu’on ne peut pas vivre dans un Etat où on ne respecte pas les lois et où chacun se rend justice », a-t-il déclaré. « Vous vous souvenez les deux jeunes qui ont été lynchés à Sangardo, dans la préfecture de Kissidougou, mais nous ne savons pas jusqu’à présent à quel niveau se trouvent les enquêtes. Il y a beaucoup de cas comme ça en Guinée. Donc, nous ne pouvons pas continuer à vivre dans cette situation », a-t-il rappelé.

Plus loin, le premier vice-président de l’UFR a interpellé les autorités guinéennes à prendre leur responsabilité. « Il faut que les autorités prennent leur responsabilité sinon ça va pousser chacun à chercher à se armer. Si un Etat veut se développer ou aller vers l’émergence, la première des choses qu’il faut c’est de faire en sorte que les investisseurs qui viennent soient rassurés qu’il y a la paix, la sécurité et le respect de la loi », a conclu l’honorable Bakary GOYO Zoumanigui.

in mediaguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>