??????????

Confidences d’un cadre de l’UFR : ‘’si on avait mis Sidya Touré à la tête de l’Etat…’’


Lors de l’assemblée générale de l’Union des forces républicaines, Boubacar Barry, vice-président du parti est revenu sur les actes posés par Sidya Touré quand il était Premier ministre de Lansana Conté.

Selon l’ancien ministre de la pêche, l’actuel haut représentant du chef de l’Etat avait fait des réalisations et envisageait d’autres. Boubacar Barry d’indiquer que dès son arrivée à la primature, ‘’Sidya Touré s’est attaqué aux problèmes de l’énergie. Il a réglé la question en six mois. L’idée, c’était de continuer d’étendre ça non seulement au niveau de Conakry, mais aussi dans les régions’’.

Ce n’est pas tout, selon M. Barry. ‘’Il a aussi réglé le secteur de l’eau avec un cadre institutionnel qui permettait d’avoir une société de patrimoine et de gestion. Tout ça, c’étaient des réponses à la problématique du secteur de l’eau et de  l’électricité’’.

Parlant de l’agriculture, Sidya Touré a augmenté à la production cotonnière, dit-il, citant au passage des chiffres : ‘’Il est passé en quelques années de 10.000 tonnes à 40.000 tonnes en Haute Guinée’’. Dans le cadre de la bonne gouvernance, poursuit le vice-président de l’UFR, ‘’il avait mis en place un comité de trésorerie qui réunissait l’ensemble des acteurs financiers de l’Etat. Il fallait dépenser ce qu’on a. Ce qui permettait de maintenir les finances publiques dans un état de sainteté’’,

A l’époque ministre de la pêche, Boubacar Barry ajoute qu’au temps de l’ancien Premier ministre Sidya Touré, ‘’il y avait un système de priorisation des dépenses dans lequel on trouvait des projets sociaux, c’est-à-dire l’éducation, la santé. Le développement rural, l’agriculture, l’élevage, la pêche et les infrastructures étaient en priorité. Ces priorités avaient été proposées aux bailleurs de fonds en 1998 à Paris, qui s’étaient engagés à mobiliser 2 milliards d’euros pour financer ces projets’’.

Malheureusement, déplore-t-il, ‘’la Guinée est un pays des occasions manquées. Si on avait mis Sidya Touré à la tête de l’Etat, il aurait développé tous ces projets sur l’ensemble du territoire. Mais les guinéens ont toujours fait de mauvais choix. Ils savent qui sait faire le travail et régler les problèmes, mais on le laisse de côté’’.

in visionguinnee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>