3ème mandat : l’UFR jure qu’elle va « affaiblir Alpha Condé » et empêcher la réussite de son projet In guineematin.com

Même si le président Alpha Condé a réussi à changer la constitution pour pouvoir être candidat à la présidentielle du 18 octobre prochain, l’UFR reste convaincue qu’il ne parviendra à s’octroyer un troisième mandat à la tête de la Guinée. Le parti de Sidya Touré promet de poursuivre le combat au sein du FNDC pour « affaiblir » le chef de l’Etat et l’empêcher de réussir son projet de pouvoir à vie. C’est le deuxième vice-président de la formation politique qui l’a annoncé au cours de l’assemblée générale de l’Union des Forces Républicaines de ce samedi, 12 septembre 2020, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon Ibrahima Bangoura, son parti ne cautionnera pas et laissera non plus le projet de 3ème mandat du président Alpha Condé se réaliser. « Il y a trois positions bien affirmées. Il y a les tenants d’un 3ème mandat, il y a ceux qui veulent les accompagner, et il y a nous qui disons qu’il faut continuer la lutte au sein du FNDC. C’est ce qui fera que le Professeur Alpha Condé soit affaibli pour qu’il abandonne son projet de 3ème mandat. Nous avons vu, les présidences à vie n’apportent rien au peuple.

Nous avons vu qu’en Afrique, chaque fois qu’il y a eu les velléités de présidence à vie, cela a conduit à des élections truquées qui ont amené des plus grands désordres, voire des guerres civiles. Nous avons connu les guerres civiles au Libéria, en Sierra Leone et en Côte d’Ivoire. Nous, les Guinéens, nous avons subi les effets de ces guerres-là. C’est pourquoi, au sein de l’UFR, nous disons que nous ne cautionnons pas les présidences à vie. Or, ce 3ème mandat ne conduit qu’à une seule chose : le maintien du Professeur Alpha Condé à une présidence à vie. L’UFR ne cautionnera jamais cela », a déclaré l’opposant.

En ce qui concerne l’élection du 18 octobre 2020, boycottée par le parti de Sidya Touré en raison de la candidature du président sortant qui brigue un troisième mandat, Ibrahima Bangoura précise que l’UFR ne soutiendra aucun candidat. « Ça sera absurde de notre part, qu’on dise qu’on ne participe pas à une élection, et qu’on appelle à voter pour quelqu’un qui participe aux élections qu’on condamne. Ça sera vraiment absurde, ça sera incohérent. C’est pourquoi, il faut relayer ce mot d’ordre de notre parti, partout où vous serez, partout dans les quartiers, dans nos structures, pour leur dire que l’UFR ne participe pas à cette élection et que l’UFR ne demande pas non plus à voter pour quelqu’un qui participe à cette élection présidentielle de 2020.

Parce que cela serait incohérent par rapport à notre ligne politique qui est le combat au sein du FNDC pour le départ d’Alpha Condé. Nous allons affaiblir le professeur Alpha Condé. Ça, c’est sûr et certain. Toute la communauté internationale nous soutient dans notre ligne de conduite. N’eût été cette COVID-19 qui est venue à un mauvais moment pour nous, je pense qu’on allait en finir avec cette histoire de 3ème mandat. Mais, qu’à cela ne tienne, nous continuons le combat. Il ne faut pas désespérer, la lutte, on va la gagner. On gagnera cette lutte », a rassuré l’ancien député.

L’UFR compte gagner cette lutte à travers les manifestations que le Front National pour la Défense de la Constitution compte reprendre prochainement, en vue de contraindre le président Alpha Condé à renoncer à son projet de troisième mandat.

 

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com
Tel: 620 589 527/654 416 922


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *