ALPHA CONDÉ << L'UFR n'existe plus ... >>, Fodé BALDE y voit plutôt l’expression d’une possibilité de retard d’idéation (Tribune)

Dans une interview accordée à RFI à moins de 24h après celle faite par sa télévision, M. Alpha Condé affirme : “D’abord, l’UFR n’existe plus. L’UFR a complètement éclaté, une bonne bonne partie des militants de l’UFR est représentée au parlement”

De cette affirmation, on peut noter l’expression de la haine contre l’UFR mais aussi s’interroger sur une possibilité de retard d’idéation tellement le fossé est grand entre ce qui est ici dit et la réalité du terrain. En effet, dire que l’UFR n’existe plus a été toujours son vœu et l’UFR l’a toujours rappelé. Mais ce qui donne force à notre interrogation sur une possibilité de retard d’idéation c’est le fait de croire que dans son comité politique qui siège à l’Assemblée Nationale, les militants de l’UFR y sont représentés. Ainsi donc par qui et comment ?

Est-ce nécessaire de rappeler que la représentation politique exige un dépôt de candidature en bonne et due forme par le Parti politique lui-même ? À moins que ce passage compte nous montrer à nouveau que nous sommes dans un État voyou où des personnes peuvent se réclamer représentant d’une formation politique qui n’a pas pris part à la mascarade législative et référendaire du 22 mars ? Ou encore c’est l’expression d’une programmation des résultats attribués aux formations politiques avant le scrutin. Il serait nécessaire qu’il lui soit rappelé que l’UFR n’a pas pris part à cette mascarade. Alors s’il y avait intériorisé une participation de l’UFR et lui avait attribué un résultat qu’il s’en débarrasse car ce fut un vœu non réalisé.

De toute évidence, l’on réalise que M. Alpha CONDE prenne ses vœux pour de la réalité d’où l’interrogation d’une possibilité de retard d’idéation.

Fodé BALDE, Responsable Communication digitale UFR, LA GUINÉE D’ABORD


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *