Campagne/Sidya titille le RPG :  » ils sortent l’argent du contribuable pour distribuer… » In africaguinee.com

CONAKRY-Le leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR), Sidya Touré a dénoncé ce samedi le bradage des ressources publiques à des fin politiques par le parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel. Pour l’ancien premier ministre, le « peuple doit se révolter » contre ces pratiques pour montrer aux actuels gouvernants, qu’ils sont sur le « mauvais chemin ».

Ce qui leur reste, c’est vendre la Guinée

« La population doit prendre son destin en main. Quand on est contre le bonheur du peuple, le peuple doit se révolter contre ces gens. Tous les jours que Dieu fait, nous constatons la déchéance de ce peuple’’, observe Sidya Touré qui s’est exprimé ce samedi 19 septembre 2020 au siège de son parti à Matam. L’opposant a aussi levé un coin du voile sur l’ampleur du bradage des ressources minières du pays depuis la mort de Lansana Conté.

‘’ A la mort du Général Lansana Conté, il existait au minimum 600 permis miniers (…), ceux-ci, ont tout bradé et pris l’argent pour le mettre dans des comptes à l’extérieur. Ce qui leur reste c’est de revendre le pays et partir se réfugier ailleurs. On se demande pourquoi ces gens n’ont pas pitié de ce pays. Les gens ne sont pas heureux et vous nous dites d’aller aux élections. Aucun bilan positif depuis 10 ans de règne, rien n’a changé. A l’approche des élections ils sortent l’argent du contribuable pour le distribuer. Malheureusement c’est dans cela que nous trimons’’ a regretté le leader de UFR.

Il ne sert à rien d’aller à ces élections…

Le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) pense que la solution se trouve entre les mains de la population.

‘’ Si on a créé le FNDC en Avril 2019, c’est pour permettre au peuple de mener son propre combat. C’est pour qu’on sorte de cette situation (…), montrons-leur qu’ils sont sur le mauvais chemin. On nous a présenté ici une constitution qui était totalement illégale et qui a été publiée au Journal officiel. Ils nous instruisent de voter pour cette constitution. Pire ils changent aussi celle qu’ils ont fait voter. Dans un pays de Droit ces deux textes sont nuls et de nul effet. On doit jouer avec tout mais pas avec la constitution’’ a déclaré l’ancien premier ministre.

Les guinéens sont appelés aux urnes le 18 octobre pour départager 12 candidats. Pour Sidya Touré, il ne sert à rien d’aller à un scrutin déjà ‘’tronqué’’ par des personnes qui sont contre le bonheur du peuple de Guinée.

‘’Nous n’avons aucun intérêt à aller à cette élection (…), des gens corrompus et qui détournent les deniers publics se lèvent pour dire que c’est ce qui doit continuer dans ce pays. Ce qui veut dire tout simplement dire qu’ils sont contre nous et contre le bonheur des guinéens’’, fustige l’ancien premier ministre.

A suivre….

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *