Élection présidentielle du 18 octobre: l’UFR donne une consigne ferme à ses militants In guinee114.com

En plus de son retrait de la course pour le fauteuil présidentiel, l’Union des forces républicaines ne donnera pas de consigne de vote en faveur de n’importe quel Candidat au scrutin du 18 octobre prochain. C’est du moins ce qu’a annoncé l’honorable Ibrahima Bangoura, vice-président du parti lors de l’Assemblée générale hebdomadaire tenue ce samedi 12 septembre 2020 au siège du parti à Matam.

« Ça sera absurde de votre part qu’on dise qu’on ne participe pas à cette élection et qu’on appelle à voter pour un candidat qui participe à l’élection qu’on condamne. Ça sera vraiment absurde. Ça sera incohérent. C’est pourquoi il faut relayer ce mot d’ordre de notre parti partout où vous serez. Partout dans les quartiers, dans nos structures pour leur dire que l’UFR ne participe pas à cette élection et que l’UFR ne demande non plus à voter pour quelqu’un qui participe à cette élection présidentielle de 2020 parce que cela serait incohérent avec notre ligne politique qui est de combattre au sein du FNDC pour le départ d’Alpha Condé. Nous allons affaiblir le président Alpha Condé sûr et certains. Toute la communauté internationale nous soutient dans notre ligne de conduite. N’y été cette qui est venu à un mauvais moment pour nous, je pense qu’on allait en finir avec cette historique de troisième mandat. Mais qu’à cela ne tienne nous continuons la lutte. Il ne faut pas désespérer la lutte, on va la gagner », explique l’ancien député, Ibrahima Bangoura vice-président de l’UFR.

Selon lui, il y a trois lignes de fractures politiques qui se sont affichées aujourd’hui autour de l’élection présidentielle. « Il y’a les tenants du troisième mandat qui veulent que le président Alpha Condé meurt au pouvoir, la deuxième ligne c’est ceux-là qui étaient avec nous et qui veulent les accompagner, qui aujourd’hui croient qu’il faut aller à cette élection présidentielle. Nous disons que ce n’est pas la solution. La solution c’est de continuer à affaiblir le président Alpha Condé qu’il abandonne son projet de troisième mandat et la troisième ligne c’est ceux qui sont regroupés au sein du FNDC qui disent qu’il faut que le pays respecte sa constitution. C’est cette ligne-là qui est celle de l’UFR. C’est la ligne là que nous suivons, que le président Sidya Touré suit», a-t-il martelé

 

Le Rescapé Mamadou KOUYATE

Pour guinee114.com


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *