Guinée : « L’ensemble du territoire placé en vigilance renforcée… » par la France

CONAKRY-Alors qu’elle est secouée par la pandémie de la COVID-19, la Guinée vient d’enregistrer un cas de fièvre hémorragique Marburg, dans un contexte de tension sociale exacerbée par la hausse récente du prix des produits pétroliers.

Le cas de malade à virus Marburg a été diagnostiqué le 4 aout 2021 dans la préfecture de Guéckédou, en Guinée forestière, la région où l’épidémie Ebola vient d’être vaincue.

Le patient zéro, un homme d’une quarantaine d’année a succombé et des investigations sont en cours pour circonscrire la maladie. Le village de Témessadou, berceau du virus a été placé en quarantaine.

Alors qu’un flou entoure l’origine de l’émergence de cette nouvelle maladie, la France recommande à ses ressortissants  de limiter les déplacements en Guinée forestière et de se tenir régulièrement informé de l’évolution de l’épidémie.

Sécurité

Des manifestations de nature politique et/ou des mouvements sociaux contre la vie chère, les coupures d’électricité ou d’eau notamment restent susceptibles de se produire et d’occasionner des violences à Conakry et en province, précise France Diplomatie, qui recommande d’éviter tout rassemblement.

« L’ensemble du territoire guinéen est placé en vigilance renforcée… », précise la note consultée par Africaguinee.com.


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *