L’UFR après les tueries à Coyah, Dubreka et Kamsar: ‘’Nous sommes arrivés à une barbarie sans nom’’

L’UFR après les tueries à Coyah, Dubreka et Kamsar: ‘’Nous sommes arrivés à une barbarie sans nom’’

Le vice-président de l’Union des forces républicaines (UFR) assure que les crimes commis la semaine dernière dans des manifestations sociales à Coyah, Dubreka et Kamsar prouvent à suffisance le caractère violent du pouvoir d’Alpha Condé.

Ibrahima Bangoura assure que le régime d’Alpha Condé a pris le gout de réprimer les guinéens dans le sang à la moindre protestation de rue.

‘’On ne comprend pas comment ce régime est en arrivé là. Nous sommes arrivés à une barbarie sans nom de la part de ce régime. Quelle que soit la revendication, on tue. Qu’il s’agisse de manifester pour l’eau, l’électricité, pour la levée des barrages ou pour tout simplement réclamer ses droits, ce régime-là tue des guinéens’’, déplore-t-il.

Il dénonce les ‘’violences exercées sur les opposants sous le règne d’Alpha Condé. A chaque fois que l’opposition manifeste, il y a eu une répression sanglante. C’est une habitude. Avec tout ça, il y a eu aucune enquête, encore moins une suite judiciaire. Nous vivons actuellement un véritable drame dans ce pays’’, ajoute ce proche de Sidya Touré, furieux.

Le vice-président de l’UFR se dit convaincu qu’aucune lumière ne sera faite sur les violences meurtrières à Coyah, Dubreka et Kamsar, malgré les enquêtes annoncées par le président Alpha Condé.

‘’Ce n’est pas la première fois que le président de la République fasse une telle sortie pour demander des enquêtes qui n’ont jamais eu de suite. Je reste sceptique face à cette annonce, mais attendons de voir’’, indique Ibrahima Bangoura.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *