L’UFR soupçonne le pouvoir de profiter du Coronavirus

Le parti de l’ancien haut représentant du chef de l’Etat soupçonne le pouvoir en place de profiter de la présence du coronavirus sur le sol guinéen pour ne pas organiser ces consultations électorales.

‘’C’est comme si cette maladie arrange le camp présidentiel. On refuse de donner exactement le nombre de morts. Ce qui crée la psychose au niveau de la population. On n’arrive pas à gérer convenablement les malades et les contacts. Des malades sont gardés parmi les communautés. Cela pourrait expliquer la volonté des autorités actuelles de rester au pouvoir’’, analyse le secrétaire exécutif de l’Union des forces républicaines (UFR).

Saikou Yaya Barry espère que la présidentielle aura lieu courant 2020 pour permettre aux guinéens d’élire leur nouveau président de la République à l’issue d’un scrutin crédible, libre et transparent.

‘’La démocratie doit vivre’’, souligne-t-il, précisant que ‘’les autres facteurs de la vie sociale doivent être gérés concomitamment’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *