Polémiques sur le 2nd tour de la présidentielle de 2010 : Sidya réagit et fait des révélations sur Kouyaté et Fall ( in guineenews)

Dans l’émission « Sans Concession » de Guinéenews du weekend dernier, le président du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) a accusé Sidya Touré de n’avoir pas joué franc-jeu dans l’entre-deux-tours de la présidentielle de 2010, arguant que ce dernier a privilégié la carte solitaire.

Aussi, Lansana Kouyaté a affirmé que lorsque les résultats ont été proclamés (…), après les recours, (…) Sidya, Abé Sylla, François Loucény Fall, et lui-même s’étaient dit de se retrouver tous ensemble et choisir quelqu’un.

« Nous avons donc décidé qu’on allait choisir ensemble pour peser dans la balance, pour faire accepter les politiques que nous souhaitions. Mais après qu’on ait arrêté ça, c’est le même soir qu’on a entendu Sidya annoncer qu’il va chez Cellou ».

Une accusation que rejette le mis en cause. Depuis Abidjan où il séjourne actuellement, Sidya Touré s’est fait voix de cette sortie médiatique et a réagi en ces termes :

« Chacun est libre de ses opinions. Mais il y a des choses qui ont été dites concernant les élections de 2010, le ralliement qu’on a eu – de son côté à Alpha Condé et de mon côté à l’Ufdg – et pour lequel il a dit des choses qui ne sont pas conformes à la réalité. Nous avons discuté de ces questions-là une fois que moi j’ai eu les résultats du premier tour. Vous savez qu’il y a eu une très grande manifestation des femmes pour soutenir l’Ufr. Et nous avons déposé une requête au niveau de la Cour suprême. Nous avons donc attendu que ces résultats arrivent avant qu’on ne discute avec qui que ce soit. Entretemps, il y a eu des discussions entre lui-même (Lansana Kouyaté, ndlr), Abé, Fall et moi. Mais au moment où les décisions se prenaient, chacun savait exactement où il en était. Fall avait déjà rejoint Alpha Condé. La preuve, c’est avec Alpha Condé que Fall est venu me voir pour me demander de soutenir le candidat du Rpg. Donc, ça voulait dire qu’il était déjà d’un côté. Nous nous étions déjà mis d’accord avec Abé qu’on allait soutenir l’Ufdg. Kouyaté a remis un mémorandum à Cellou dans ce sens. Et quand il est revenu me voir, il m’a dit qu’il ne pouvait pas prendre d’autres décisions que de soutenir Alpha, parce que sociologiquement, ce n’était pas possible pour lui. Voilà ce qu’il m’a dit », a révélé le président de l’UFR.

D’après lui, dire aujourd’hui qu’à un moment donné, il a déclaré ceci ou cela, ce n’est pas vrai. « Ça ne s’est pas du tout passé comme. Ça a pris du temps. Et une fois qu’on a eu toutes ces discussions, moi, j’ai dû réunir mon bureau politique pendant toute une journée, à la maison. C’est le jour où Briki Momo nous a quittés, parce qu’il n’était pas d’accord avec notre positionnement. Donc, ce n’était pas une décision prise par Sidya Touré. C’était le bureau politique de l’Ufr, dans les discussions, qui étaient extrêmement dures. Donc, ça ne s’est pas fait par déclaration. Lui, il avait déjà indiqué sa position. Donc, je ne comprends pas pourquoi il veut faire croire qu’il attendait que je prenne une décision pour réagir », s’est défendu à son tour notre interlocuteur joint par Guinéenews.

 


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *