Prix du carburant: « le gouvernement veut compenser les 2000 milliards gnf dépensés pendant les élections » (Sidya Touré) In mediaguinee.org

Le Président de l’Union des Forces Républicaines  (UFR), Sidya Touré, qui séjourne en Côte d’Ivoire depuis un certain temps,  est revenu ce lundi 31 mai 2021 sur la possible augmentation du prix des hydrocarbures, à partir du 1er  juin 2021, par le gouvernement guinéen. À en croire cet ancien Haut représentant du chef de l’Etat, le gouvernement veut compenser les “2000 milliards” de francs guinéens dépensés pendant les élections sur le dos des citoyens, parce que, soutient-il, les  recettes de la bauxite ne rentrent pas au budget.

« C’est quelque chose de totalement technique et mathématique à condition qu’on ait des objectifs prédéfinis par rapport à ce qu’on veut faire. De toutes les façons, ce qui se vend aujourd’hui comme pétrole en Guinée, l’État prélève déjà des revenus là-dessus. Ce qu’on demande aujourd’hui aux gens, c’est d’accepter qu’on rajoute encore des prélèvements aux prélèvements qui existent afin de compenser tout ce qui a été perdu dans la gouvernance.», dit-il.

« 2000 milliards ont été dépensés pendant les élections, les recettes de la bauxite ne rentrent pas au budget. Toutes ces sommes qu’on ne retrouve pas, on veut mettre ça sur le compte des pauvres personnes pour payer le carburant plus cher. Ça ne veut pas dire grand-chose. Le moins cher on le payera, le mieux se portera l’économie, parce que le transport inclut énormément de choses qui contribuent à l’amélioration des conditions de vie des gens.», a expliqué le président de l’UFR dans l’émission “On Refait le Monde” de Djoma Groupe.

À ceux qui comparent le prix de vente des hydrocarbures en Guinée à celui pratiqué dans les pays limitrophes, notamment la Côte d’Ivoire, l’ancien Premier ministre de Conté rappelle ceci : « En Côte d’Ivoire, le carburant coûte 615  FCFA, c’est à peu près un taux normal de 10000 francs pour 1 euro, c’est égal à 9300. Mais comparaison n’est pas raison. En Côte d’Ivoire, vous avez un niveau de vie qui est supérieur à un PIB de 50 milliards. Vous avez un salaire 2 fois plus élevé, vous avez les moyens de compenser ça par le transport public. 2000 cars circulent ici, dont les plus petits ont 50 places.»

Mamadou Yaya Barry


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *