SIDYA TOURE REGAGNE CONAKRY :  » NOUS CONTINUERONS LE COMBAT CONTRE LE 3EME MANDAT…  »

Après un séjour de plus d’un mois hors du pays, le Président Sidya Touré a regagné la capitale guinéenne ce lundi 24 août 2020, en provenance d’Abidjan par le régulier Air Ivoire, aux environs de 14 h.
Au sortir de l’aéroport, le Président Sidya Touré a été accueilli à sa résidence par quelques responsables du Bureau Exécutif, du Bureau des jeunes et des femmes. En même temps, il s’est exprimé sur l’actualité sociopolitique du pays devant les médias présents pour la circonstance. Entre autres:
LES ÉLECTIONS À VENIR
Dans le cadre du FNDC on avait prévu que nous ne participions aux élections. Nous refusons la modification constitutionnelle et nous refusons le troisième mandat, nous ne reconnaissons pas l’assemblée qui est complètement le bureau politique du RPG arc-en-ciel. Quel est l’élément nouveau qui a changé cette position?”.
LE COMBAT CONTRE LE 3EME MANDAT
Avec le FNDC, nous continuerons le combat contre le troisième mandat, contre le fait qu’Alpha Condé puisse s’installer à vie au pouvoir. Voilà notre décision. On ne l’a pas changée encore ».
“Alpha Condé continue de s’entêter. Même si on fait des meetings ratés(…), des réunions pour déclarer des choses qui ne se déclarent pas et comme toujours depuis dix ans l’objectif est toujours d’éliminer l’UFR. (…) On donne un peu d’argent pour cela, on a des gens qui arrivent par centaines. Donc honnêtement nous ne nous sentons pas concernés par tout cela”
LE FICHIER ÉLECTORAL
« Les élections du 18 octobre n’ont pas d’enjeu. Si Alpha est là, il fera comme la Constitution, il va vouloir se déclarer vainqueur d’une élection qui n’a pas eu lieu. Les élections c’est d’abord un consensus autour d’un certain nombre de chose essentiel. Le code électoral, on le bafoue tous les jours, le fichier électoral avec 12 millions d’habitants, ils ont commencé par 11 millions 300 mille électeurs, après ils sont descendus à 8 millions, ensuite à 7 millions ainsi de suite… Mais nous, nous avons dit qu’on ne peut pas aller aux élections parce qu’il y a plus de deux millions d’électeurs qui sont complètement inventés dans ce fichier »
« S’il y a un fichier fiable et qu’il y ait des élections transparentes n’importe qui d’entre nous peut battre Alpha. Parce que personne n’a fait un bilan de dix ans avec une médiocrité aussi incommensurable. Mais ce n’est pas des élections qu’on organise, c’est un simulacre ».
CELLULE COM UFR

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *