Urgent: l’Eglise Protestante Évangélique incendiée à Nzérékoré… (Africaguinee)

N’ZEREKORE- L’information vient de nous parvenir. L’église Protestante Évangélique de Dorota, la plus grande de l’E.P.E où se situe le siège, a été incendiée en marge des affrontements entre camp rivaux liés à la tenue des élections législatives et référendaires de ce dimanche. L’information nous a été confirmée par deux responsables de l’église que nous avons joints cette nuit par téléphone.

 » Nous avons fourni tous les efforts pour empêcher ce qui est arrivé. Vue l’allure des manifestations, nous avons tout fait pour rentrer en contact avec les autorités de la place en vain. Le commandant de la 4ème région militaire, le directeur de la police, c’est finalement le maire que nous avons eu au téléphone qui nous a dit que les dispositions sont prises pour protéger les lieux stratégiques. Mais malheureusement, l’église a été incendiée », a déploré un responsable de l’église.

« Je viens de quitter l’église tout de suite. Il y’a le feu sur les tôles. Quand je suis arrivé, des gens se sont dirigés vers moi et j’ai rebroussé chemin », a indiqué un autre fidèle de l’église. Ce même lieu de culte avait été incendié lors des tristes évènements de 2013.

A Labé, au soir des élections controversées, la grande mosquée de Tata a été attaquée, des motos ont été incendiées. Des fidèles ont été gazés alors qu’ils étaient en pleine prière du crépuscule. Les forces de l’ordre sont pointées du doigt par les fidèles.

« Ce qui m’inquiétait c’est comment sauver les personnes âgées, les malades ainsi que les aveugles qui étaient avec nous dans la mosquée. Les agents sont venus entourer la mosquée nous gazer en pleine prière. Ensuite, ils ont brûlé les motos des fidèles garées dehors. Même certains tapis ont failli prendre feu, mais nous avons réussi à éteindre. Nous ne savons plus dans quoi nous vivons », explique le chef de quartier de Tata Thierno Abdoulaye Diallo.

« La bombe lacrymogène est tombée juste là où j’étais arrêté. Heureusement il ne m’a pas touché sinon je serais blessé. Nous avons vraiment souffert et ma moto a été brûlée en partie », a témoigné une victime venue accomplir ses devoirs religieux.


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *